Angie Tzy la femme aux masques

Angie Tzy la femme aux masques 

 

J’ai découvert le travail d’Angie via la story d’un ami que nous avons en commun. Ces masques étaient splendides. Je décidais de me rapprocher de l’artiste afin d’en savoir plus et qui sait de pouvoir la rencontrer. C’est ainsi qu’un après midi de Juillet, Angie me retrouvait à la Boite à Idée pour échanger d’avantage autour de son travail.

 

 

38138919_10156536220114380_4182688737689337856_n

 

Comment te définis-tu ?

« Je suis Angie Tzy . Je suis d’origine congolaise et j’ai toujours vécu en France. J’ai toujours été attiré par les Arts. Plus jeune j’aimais peindre et dessiner mais pendant longtemps j’ai mis ça de coté. J’ai depuis quelques temps un projet entrepreneurial autour du design et de la décoration d’intérieur. C’est par ce biais que mon univers artistique s’est révélé et commence à s’exprimer. Ma marque s’appelle Yel’o Mood , « yel’o » veut dire en lingala «  Ce que je vous apporte ».

Créative, femme entrepreneur, artiste ?

« Artiste est un titre lourd à porter. Je suis plus une jeune créative. Peut être qu’au fur à mesure je deviendrais une artiste… Ma créativité s’exprime à travers ce que je veux présenter dans cette marque : L’univers africain. Le but c’est de pouvoir mettre en valeur l’artisanat africain. J’ai décidé de  commencer par le Sénégal.

Pourquoi ce choix ?

« Parce que c’est un pays que j’affectionne particulièrement et vers lequel je reviens souvent depuis 2012.  J’ai toujours baigné dans la culture sénégalaise à Paris, mes meilleures amies sont sénégalaises et je me suis également fait d’autres amis en venant ici. Je connais peu le Congo, j’y suis retourné plus récemment en 2015. Le Sénégal reste mon premier pays d’adoption en Afrique. J’aime le rythme de la vie ici… Quand je rentre à Paris, le retour est toujours un peu difficile. »

 

38085158_10156536191529380_5695862671631450112_n

 

Statue et Masque Africain

« Je suis très attirée par l’artisanat et les masques qu’on peut trouver ici. Pour Yel’o Mood je chine des masques ou je les fais sculpter en ayant un modèle bien précis en tête. Je pars souvent d’un imaginaire que j’aimerais projeter. Ensuite je les peins et les  transforme. Le but c’est d’amener une certaine modernité sur des objets issus de la tradition. Les masques Yel’o Mood sont doux, colorés faciles à accepter chez soi. Après l’exposition réalisé durant la Biennale, j’ai eu pas mal de retours du public. Des gens qui m’ont dit, qu’ils s’y retrouvaient ! Car ça évoque chez eux un souvenir africain ou le rappel d’une tradition africaine tout en étant esthétiquement plus moderne. »

A qui s’adresse cette marque ?

«  C’était une chance d’avoir pu exposer ici et d’avoir le retour du public  sénégalais ceci dit cette marque s’adresse à un public français, composé de diverses origines. Bien plus souvent à de jeunes actifs et plus largement à un public entre 25 et 50 ans. »
37998772_10156536192314380_4078669611942281216_n

 

La Biennale Dak’Art 2018

« J’ai pu assister à celle de 2016. J’avais beaucoup aimé aller voir toutes ces  expositions.. C’est vraiment puissant toute cette vague culturelle et cette diversité qu’on peut trouver à Dakar durant cette période.  Cette année c’était la première fois que j’y participais en tant qu’artiste. J’ai présenté un travail sur les masques et la scarification. J’avais envie de parler de cette notion d’appartenance qu’on peut retrouver à travers cette pratique et de montrer cette beauté, cette esthétique malgré les souffrances que la pratique peut engendrer. La Scarification est présente sur tout le continent, elle fait partie comme le tatouage de notre culture. »

2028, ca t’évoque quoi ?

« Un retour en Afrique après pour y faire quoi, tout n’est pas encore clairement défini… Une de mes idées serait d’avoir un espace de logement dédié à la culture et à l’art. Mon objectif c’est aussi d’aller visiter d’autres pays du continent. D’ailleurs j’irai dans les prochaines semaines au Ghana puis en Cote d’ Ivoire… »

Un conseil ?

« Je suis quelqu’un qui doute beaucoup… Mais si j’ai un conseil à donner c’est de ne pas hésiter à se lancer dans le vide et de voir ce que ca donne. »

 

38036930_10156536194534380_8561651721254731776_n

 

Retrouver Angie sur Instagram @angie.tzy @yelomood

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *