SOS PODPA – Caroline Gueye

Chargement de la carte ....

Date/Time
Date(s) - 22/02/2018 - 07/03/2018
Toute la journée

Location
Espace Verma

Category(ies)


SOS PODPA – Caroline Gueye 

 

image1

 

Artiste franco-togolo-sénégalaise Caroline Guèye nous revient cette année pour une exposition en solo du 22 février au 7 mars 2018 à l’espace Vema près de l’embarcadère de Gorée. Son titre « SOS PODPA » ou SOS pillage organisé des poissons africains. Un thème qui lui tient à coeur, elle qui a passé la plus grande partie de sa vie au Sénégal et qui a décidé d’y revenir après ses études.

De ses voyages à l’étranger et d’une résidence en Chine, près de Pékin avec un artiste de renommée internationale, elle en rapporte une nouvelle vision de son art et appréhende avec beaucoup de réussite de nouveaux matériaux. En effet, ses 34 œuvres exposées seront composées de tableaux au pastel, à l’acrylique, de 3 sculptures ; 2 en bronze et 1 en fer, d’une tapisserie et de deux grandes installations.

Pour présenter son exposition en avant-première aux journalistes, un point de presse se tiendra le lundi 19 février 2018 à 11 heures à l’espace Vema, (embarcadère de Gorée, immeuble violet)

Communiqué

 

Les étoiles sont tombées dans la mer

 

Après son exposition « Les étoiles sur terre » à la galerie Kemboury, l’artiste franco-togolo-sénégalaise Caroline Guèye nous revient cette année avec un thème beaucoup plus engagé. Si l’astro-physique est présente dans ses œuvres, l’actualité n’en demeure pas moins une source d’inspiration.

En effet, après avoir dénoncé le kidnapping des jeunes filles par Boko Haram, Fukushima ou encore la succession de Mandela dans une œuvre intitulée Zumandela, elle s’en prend, cette année, dans son exposition « SOS PODPA » au pillage systématique des côtes africaines, et bien sûr à celui de la côte sénégalaise.

Cette exposition est un cri du coeur car l’artiste est profondément attachée au Sénégal où elle a grandi, passé un bac scientifique avant de s’envoler vers la France puis les Etats-Unis pour devenir Ingénieure en physique atmosphérique.

Pour s’exprimer, son exposition comporte 34 œuvres, principalement des tableaux au pastel, à l’acrylique, quelques sculptures murales et deux installations. Comme si aucun espace n’était assez grand pour contenir ses œuvres souvent de grand format et décrire le malaise que provoque en elle ce pillage organisé, l’artiste s’approprie l’espace Vema, un lieu splendide et spacieux où ses deux installations monumentales prennent tout leur sens et leur message. Son installation sur le thème de la pêche abusive et illégale occupe tout le centre de la salle d’exposition alors que les milliers d’élastiques suspendus qui composent sa deuxième installation sont eux autant d’oscillations et de vagues qui vous entraînent dans un monde qui rejoindra peut-être celui de l’artiste.

Si son cursus scientifique, ses voyages son environnement ont influencé l’oeuvre de l’artiste, sa résidence en Chine, près de Beijing, avec un artiste chinois de renommée internationale aura participé à l’évolution de son travail. De son expérience auprès de cet artiste en ressort une sensibilité nouvelle qui non seulement guide ses créations mais l’incite à utiliser de nouveaux matériaux. Ses installations et sculptures murales en bronze en sont sans doute le résultat.

Après cette exposition, Caroline a plusieurs autres expositions prévues en Afrique et en France, mais elle sera de retour à Dakar pour la biennale où elle a été sélectionnée dans le IN du pavillon sénégalais. Elle participera également à plusieurs expositions collectives.

 

image2

 

 

Biographie de l’artiste

Artiste métisse (Sénégal, Togo, France), Caroline Guèye est passionnée par le dessin depuis son enfance.
Après son bac scientifique obtenu à Dakar, elle hésite entre des études supérieures de physique ou une école d’Art. Finalement, sur les conseils de son grand-père l’artiste plasticien Paul AHYI, auteur du drapeau du Togo et considéré comme le Picasso Africain, elle opte pour la physique, mais sans jamais lâcher son crayon.
Après des études en astrophysique (master) et une spécialisation en physique atmosphérique, radioprotection et sureté nucléaire, dont elle est ingénieure ; Caroline décide de se consacrer entièrement à sa passion. Aussi diplômée en Mandarin, elle tisse un lien avec la Chine où elle a notamment été exposée au musée d’art international de Pékin dans une exposition collective en février 2017. Sa première exposition sera à New York, à la galerie “La maison d’Art”, puis au Burundi, au Sénégal, en Chine et en France, à Paris.
L’oeuvre de Caroline englobe des portraits au crayon à papier, des tableaux abstraits au pastel, en acrylique, en métal. Elle crée aussi des installations de grandes dimensions dans différents matériaux et des sculptures en fer et en bonze. Elle s’inspire entre autre de sujets d’actualités ou encore de son parcours de physicienne.
Certaines de ses oeuvres se trouvent à l’aéroport international de Dakar, à la BCEAO, à l’Apix, et bien sûr chez des collectionneurs privés nationaux et internationaux.
Ses projets à venir sont une exposition à Nouakchott fin mars 2018, la Biennale des Arts de Dakar 2018 où elle a été sélectionnée pour le IN dans le Pavillon Sénégalais deux expositions à Paris en Mai et une en juin au Niger.

 

image6-750x705

 

Contacts : Caroline GUEYE

Tel. : 77 77 5 77 80

email : gueyecaroline@hotmail.com

http://www.carolinegueye.com

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *