Hot! Freengdom – Elzo

Freengdom – Elzo 

Freengdom le premier album d’Elzo Jamdong.

Un après-midi de Mai, Elzo, l’artiste du collectif Jamdong Community me retrouvait à la Boite à Idée, à Mermoz pour me présenter son premier album Freengdom. L’album était présenté sous la forme d’un bracelet blanc contenant une clef USB. Original comme concept ! Le gadget contient son nouvel album mais aussi ses deux projets précédents FreeSeason et Freedope ainsi que de nombreuses vidéos sans oublier un livret digital ou chacun des titres est abordé. Généreux vous ne trouvez pas ! Assis dans la cour, à l’ombre du manguier, Elzo répond à mes questions ….

13177240_876735362437627_3814841525595368194_n

  • Où en est le collectif jamdong ?

Elzo: « Tout le monde va bien. Les contraintes familiales et professionnelles font que certains sont moins actifs que moi en solo mais ils sont toujours dans l’équipage »

Freengdom.

  • Le Premier album ? Etats d’Esprit. Couleur du projet.

« C’est un album très thématique que j’ai bien pris le temps de mûrir puisque j’ai commencé à le peaufiner depuis l’enregistrement de Freedope. En effet parmi les 16 titres, au moins 6 ont été écrits avant 2013. J’ai juste réenregistré pour avoir un mastering homogène par rapport à ce que j’ai fait récemment. Concernant les sonorités j’ai ramené à ma façon presque toutes mes aspirations, du reggae (Faith) à la trap (Comme mane)  en passant par l’afrobeat (Body me). Pour ce qui est des thèmes je me suis fait plaisir autant sur du kickage pur et dur (Moment of silence) que du story telling (Capitale de la Capitale) sans oublier le coté spirituel (Khoudar). Contrairement a Freedope et Free Season qui étaient plutôt courts, là j’ai pu toucher les thèmes qui me tiennent le plus à coeur, travailler avec deux beatmakers différents et même engager une choriste. »

13082729_873400172771146_4789969470035716955_n

  • Ambition pour l’album ?

« J’aimerais qu’il soit un classique de la musique sénégalaise, tous genres confondus. »

  • Assiko Flow ? Un genre vers lequel tu veux aller ?

«J’y suis déjà ! Ce n’est pas parce que ce hit m’a ouvert des portes et je ne dirai jamais que je ne ferai qu’un seul genre de musique mais il est vrai que ce style sied parfaitement avec mon univers actuel. Je suis fier de ce morceau parce que sampler un rythme traditionnel sénégalais, rapper là-dessus en wolof et faire danser des européens ça montre que la langue et le rythme ne sont pas des barrières. »

Lien Youtube : Assiko Flow

  • Quels regards as-tu sur le milieu actuellement ? Les Clashs ?

« Le rap va très très bien ! Il nous manque encore plus de presse et plus de crédibilité vis-à-vis du public lambda et des entreprises qui sont susceptibles de sponsoriser des événements hip hop.Le clash fait partie du hip hop mais si ça ne te rapporte pas de l’argent ou si ça peut causer des bagarres entre les fans il ne faut pas jouer avec. »

13260065_885275221583641_5504956326035925887_n

  • Un message à la jeunesse ?

« Soyons positifs. Rêvons de manière réaliste. Aimons travailler honnêtement. Aimons entreprendre. Soyons de bonne foi.

Lien Page Facebook

  • Ta participation à la Biennale ?

« Tu me diras que c’est de la folie mais j’expose avec Bizenga (ndlr photographe connu de la place) (rires) ! En fait Aycha Ate a mis sur pied ce projet hors du commun intitulé LERO (qui signifie espoir en yoruba) mélangeant photographie et hip hop. Je présenterai le book de l’album et je jouerai pour la première fois en live avec le band « Heavy Men » pour évoquer  l’espoir en rythme et en rime.

  • Où va-t-on retrouver Elzo dans les mois à venir ?

«Au festival de Saint Denis en juin, entre Paris et Marseille pour des showcases de présentation de l’album cet été et au Senegal à partir du mois d’août. En tout cas j’espère  être plus busy que je ne l’imagine .

  • Tu écoutes quoi en ce moment ?

«Euh Freengdom (rires) non en fait je me réécoute beaucoup depuis la sortie parce que j’essaie de comprendre les réactions du public par rapport à certains morceaux. Sinon la dernière claque que je me suis mangée c’était le dernier album de Lefa Monsieur Fall. Je l’ai saigné non stop pendant des semaines et des semaines. Je viens aussi d’acheter le dernier Kanye West et je crois que c’est bien parti pour me faire le même effet.

  • Tu as un pied dans la mode, est-ce que c’est quelque chose vers quoi tu veux aller ?

«Je dirais que j’y suis déjà. C’est indissociable de la trajectoire que j’ai adoptée. J’ai beaucoup de respect pour le travail des stylistes avec qui je collabore et j’aimerais plus tard avoir ma propre marque de vêtements.

13255900_888368694607627_8275840117781006338_n

 

 

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *