« Hawa Boussim, la chrysalide devenue papillon »

« Hawa Boussim, la chrysalide devenue papillon »

 

Le nouvel album intitulé « MINGOUREZA »d’Hawa Boussim sortait vendredi dernier. un projet signé Sony Music.

 

16114069_1876190889281897_1295635545743485868_n

 

Originaire du Burkina Faso, précisément de la région du Boulgou au Centre-Est du pays, Awa Boussim est née, si l’on peut dire, un “micro à la main”. En effet, aussi loin que remontent ses souvenirs, la jeune femme a toujours baigné dans la musique. D’abord en tant que danseuse (avec le djeka, une danse bissa), puis comme chanteuse.

À Kipoura, son village natal dans le département de Zabré à près de 200 Km de Ouagadougou, elle anime les fêtes populaires, mariages, baptêmes, funérailles et autres festivités liées aux travaux des champs. Avec sa voix entraînante et ses modulations chaloupées, elle apprend très vite à galvaniser son public.

 

 

En 2011, Hawa débarque à Ouaga avec pour seul bagage sa détermination et… sa voix. Elle est invitée à participer à un festival organisé par l’association Kafosé qui réunit dans la capitale la communauté originaire, comme elle, de la région de Zabré. Elle remporte avec brio le 1er prix du Festival. Elle décide alors de saisir cette opportunité pour réaliser un premier enregistrement. Mais, si elle peut compter sur l’aide d’un de ses parents, Jean Pierre Boussim Directeur de la Radio de Zabré, elle n’a pas les bonnes entrées dans les milieux musicaux de la capitale et se voit obligée de vendre les produits de son champ pour parvenir à ses fins. Avec force et abnégation, elle parvient à ses fins et publie son premier album qui est immédiatement bien accueilli. La presse ne tarit pas d’éloges à son égard, ceux qui l’avaient remarquée lorsqu’elle avait gagné son prix se félicitent d’avoir été les premiers, on commence à la réclamer ici ou là.

 

22308827_2018742655026719_2593406084465475563_n

 

Dans la foulée, elle participe à Cocktail, une émission musicale de la RTB présentée par l’animateur vedette Mascotte. C’est le succès ! Ses pas de danse (le djeka) ravissent le public. Tout Ouaga est conquis. On ne parle plus que d’Hawa Boussim, et surtout on l’invite dans tout le pays où elle remplit les salles, enchaînant les spectacles : FESPACO, SIAO, SITHO, Le Festival des Nuits Atypiques de Koudougou et autres sommets de Chefs d’Etat. Aux Kundé 2013, elle donne un aperçu convaincant de son talent : à la suite d’une coupure d’électricité intempestive survenue lors de son tour de chant, Hawa décide, contre l’avis des organisateurs, de continuer à chanter a cappella. La salle est émerveillée à la fois par son audace et le timbre de sa voix forte et envoûtante. Présent à ce spectacle, le célèbre animateur ivoirien Yves Zogbo Junior est séduit. Il invite l’artiste à Abidjan : c’est une seconde étape dans sa jeune carrière. Awa Boussim est reçue par Kaloua dans Afrique Etoiles, l’émission incontournable de la télévision ivoirienne, puis à Karaoké, une autre émission à succès. Elle enchaîne les prestations dans les concours de beauté et les discothèques, et se produit au MASA (le Marché des Arts et du Spectacle Africain).

 

La notoriété de la petite villageoise, qui a débarqué un matin de son quartier de Kipoura pour se faire une place au soleil, dépasse maintenant les frontières du Burkina Faso et de l’Afrique. Elle anime des spectacles en Europe et aux Etats-Unis, et franchit la troisième étape de son parcours artistique : Hawa est signée par le label Sony Music Entertainment Côte d’Ivoire, qui vient de s’établir à Abidjan.

La chanteuse est passée, sans transition, de l’ombre à la lumière. La chrysalide est devenue papillon, pour le plaisir de ses compatriotes et des Africains qui tiennent en cette artiste “sans paillettes” une digne ambassadrice.

Discographie

  • 2011 : sortie de « Mobidoré », album de 7 titres  

 

Cote d'Ivoire. Abidjan. 12/2016.. Hawa Bousim . Chanteuse du Burkina Fasso.

Cote d’Ivoire. Abidjan. 12/2016.. Hawa Bousim . Chanteuse du Burkina Fasso.

 

Retrouvez Hawa sur Facebook / Instagram

 

Communiqué – Sony Music

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *