Ibaaku – Afrika tour – la tournée d’Alien Cartoon

Ibaaku – Afrika tour – la tournée d’Alien Cartoon

 

Entre deux dates de concert sur le continent, Ibaaku faisait escale à Dakar. Je profitais donc de cette occasion pour lui proposer une interview. C’est ainsi qu’en fin d’après midi, dans la dizaine de Mai, alors que la ville était en pleine effervescence de la Biennale, qu’Ibaaku faisait halte à la Boite à Idée pour m’ accorder le temps d’un café, ses  impressions sur cette tournée africaine…

 

15095430_1156687241034694_3633036885780067288_n

 

Alors ca va ? Comment tu te sens.

Ibaaku : «  Ca va, en pleine biennale ! Beaucoup de choses se passe. C’est cool. »

As-tu eu l’occasion de voir des choses sympas ?

Ibaaku : « Je n’ai pas pu voir autant de chose que je voulais, mais je suis passé à la Médina, j’ai vu le Kilomètre, l’installation de l’espace Médina avec Cheikha , Douts Ndoye etc… Je suis allée voir “La cloche des fournis”, une exposition du Lab Agit’Art a l’ancien marché Malien. Ils ont fait un boulot de dingue, j’étais agréablement surpris. Je suis allé à Ker Thiossane aussi, il était en plein Festival Afropixel. J’ai  pu assister à un talk de Joseph Tonda Tabita Rezaire et Sylviane Diop sur le thème “Décoloniser internet, utopie?”.J’aime beaucoup les travaux de Ker Thiossane, la programmation, me parle . Il y avait des oeuvres en réalité augmentée, des films, des performances assez incroyable,un panel d’artistes vraiment interessant a découvrir. »

Avant ca,  il y’avait le Festival Afropunk …

Ibaaku : « Oui, j’ai joué le jour de l’ouverture du Festival Afropunk. J’étais un peu dégouté parce que j’ai du partir après du coup j’en ais pas profité autant que je voulais, je n’ai pas pu rencontrer l’équipe du Festival … Je n’aurais jamais imaginé qu’il serait venu à Dakar. C’était une belle expérience. BluAmi, une sœur, une amie, m’a programmé dans le line up. Je la remercie pour ca, parce que pour moi, il y’a eu un avant et un après Afropunk. Ils ont utilisé la photo de l’album Alien-Cartoon pour communiquer. C’était génial, ca a apporté beaucoup de light au projet, de nouveaux followers etc. »

 

 

Jahjeuf @afropunk ak @lijjanti! Yangfogoye #afropunktakeoverdakar

Une publication partagée par Ibaaku ExStaz (@ibaaku) le

 

Du coup est ce que la tournée est aussi speed ? T’enchaines les dates..

Ibaaku : « En général c’est comme ca les tournées. Mais pour cette tournée africaine nous restons au moins 4 jours dans chaque pays.

Dans les dates à venir, est ce qu’il y’a un pays que tu appréhendes un peu ?

Ibaaku : «  Oui, forcément l’Afrique du Sud. J’aime beaucoup la scène artistique et musicale de là-bas. Je suis un certain nombre d’artistes depuis quelques années déjà. Je suis fan du son, du la vague musicale électronique, de la mode, la photo. Et depuis l’enfance, j’ai une histoire particulière avec L’Afrique du sud ; nous faisait chantait avec mon frère FManel et ma sœur Agnès, l’hymne de l’ANC qui est devenu par la suite l’hymne nationale de l’Afrique du Sud. On a toujours eu ce lien. C’est un pays que je suis pressé de découvrir. Il y’a aussi le Kenya. Je pense que j’ai été massai dans une autre vie. (Rire)  J’ai rencontré EAWAVE un collectif de Nairobi, il y’a deux ans en Ouganda. Ca va être une occasion de les revoir sur place. Après chaque pays du continent à ses spécificités. Je remercie juste l’univers, que ca puisse se passer. C’est une aubaine, un rêve qui se réalise. Les scènes africaines anglophones sont graves en avance sur la musique électronique, alternative, toute cette contre- culture. Ils sont super en avance, c’est aussi pour ca que je suis fan de ce qui se fait là-bas. »

 

Ibaaku Saint Louis 8 mai 2018 (1)

 

Hum, est ce que tu vas revenir ?

Ibaaku : «  Ah ah ah, j’avoue on ne sait jamais. Mais j’ai envie de développer des choses au Sénégal. Si j’y vais c’est dans la dynamique de revenir. »

Toute cette tournée, tu l’as fait avec une équipe bien spécifique.

Ibaaku : « On part à trois avec Benjamin à la vidéo et Kevin au son. Ils ramènent tout un dispositif technique pour être autonome sur les concerts. C’est vraiment important, ca te met en confiance en tant qu’artiste. Avoir ton équipe, ton matos, c’est vraiment géniale, c’est un bon booste. Ils vont faire partie du spectacle mais aussi faire des ateliers de Vjaying. Nous faisons aussi  un documentaire qui va à la rencontre de cette nouvelle scène qui est entrain de grandir sur le continent. Nous allons questionner les artistes, sur entre autre comment la culture digitale sert les créatifs sur le continent .

 

received_10155735657134624

 

Est-ce que tous ca te donnent des idées pour la suite ?

Ibaaku : «  Grave ! Il y’ beaucoup d’idées, de collaborations. J’essaye de me concentrer sur mon prochain projet. Il y’a tellement de choses que j’ai envie de produire. J’ai envie de faire une suite d’Alien Cartoon. Ce premier projet était une phase expérimentale. J’aimerais développer ces différentes expérimentations. Après il y’a de nouvelles collaborations… »

T’as déjà amorcé du nouveau projet ?

Ibaaku : «  Oui, j’ai bossé avec Selly Raby Kane sur un nouveau projet pour l’exposition collective. J’ai fait un Ep avec Gato Preto qui va surement sortir en fin d’année. C’est un peu mes cousins musicalement. J’ai fait un projet avec Esinam une artiste Belgo- Ghanéenne, que j’ai rencontrée à Bruxelles. On a fait deux morceaux, l’un est dans son nouvel album, l’autre sera dans mes prochains projets… il y’a beaucoup de choses qui sont en cours en faite. C’est chouette. Il y’a aussi le Dk3000, le projet avec d’autres acteurs culturelles dakarois qui a pour but de rebrander la ville. Il y’a aussi quelques morceaux dans le prochain album de FManel… Affaire à suivre.»

Ibaaku_AfrikaTour_Cover

 

Retrouver l’artiste sur notre plateforme :

Retrouver Ibaaku sur Instagram / Twitter / Facebook

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *