Hot! Jeremy Bellot – Dakar Music Festival

Jeremy Bellot  – Dakar Music Festival

 

J’ai rencontré Jeremy il y’a quelques années de çà, lors d’une soirée organisé par le Charly’s Bar à Ngor.  J’avais été agréablement surprise par ce DJ, grâce à qui, j’avais passé une excellente soirée entre électro & dub. Par la suite j’ai revu Jeremy sur d’autres évènements important notamment lors d’une soirée Electrafrique avec Boddhi Satva, un autre grand nom du Deejaying. Je  n’avais jamais eu la chance d’échanger réellement avec l’artiste. Jeremy m’avait finalement retrouvé à la Boite à Idée, il y’a quelques semaines de çà pour échanger autour de son métier et de sa passion pour la musique mais également pour partager ces impressions sur cette première édition du Dakar Music Festival, auquel il devait participer quelques jours plus tard…  c’est donc autour d’un café, sous l’ombre du manguier que Jeremy se raconte…

 

FB_IMG_15117222565254576 

 

« Je m’appelle Jeremy Bellot. Je suis de nationalité française mais ca fait 28 ans que je vis au Sénégal. J’en ais 35, donc je me considère aussi comme un sénégalais. J’avais cinq ans quand je suis arrivé au Sénégal. J’avais suivis mon père, qui à l’époque sortait d’un divorce et avait fuit la France pour s’installer ici à Dakar. Il avait repris un Bar-Restaurant nommé le Planète Café, en association avec les frères Guissé. J’ai vécu mes premières expériences de DJ au Planète, je devais avoir 13 ou 14 ans.

Quelques années après, mon père eu une maladie assez grave, il dû vendre l’espace et on rentra en France… Je devais avoir 19 ans, quand je suis arrivé à Paris. Je continuais la musique et découvrait d’autres centres d’intérêts. C’est entre Dakar et Paris que je rencontrais des hauts noms de la musique Electronique. C’est un peu grâce à eux que je me suis spécialisé dans ce genre musical. J’étais heureux de mixer d’abord pour moi dans ma chambre et pour les gens. »

 

 

Par la suite, je me suis installé dans le sud ouest où je mixais au alentour de Bordeaux. J’y suis resté jusqu’à mes 24 ans. Ensuite j’en ais eu marre je suis rentré chez moi au Sénégal. Depuis je continue de mixer pour différents promoteurs ici au Sénégal, en France et dans d’autres pays du monde… Je suis Deejay à plein temps. J’ai eu à faire quelques résidences Charly’s Bar, au Bayekou etc.  L’année dernière j’ai rencontré François puis Sophien, les co-fondateurs du Dakar Music Festival, qui m’ont proposé de participer à cette première édition. J’étais très enthousiaste à cette idée et je trouve que c’est une bonne initiative pour notre ville…

 

FB_IMG_15117995955157557

 

 

« Entre temps, il fait quelques dates à Paris, Ibiza puis en Afrique du sud, pour le Burning Africa festival. Une expérience musicale extraordinaire qui sur plusieurs jours à réunis plus de 14 000 personnes. Une des choses qui m’a surpris c’est que malgré la foule et le climat ambiant d’insécurité et de violences, il n’y a eu aucun cas de disputes, de violences ou autres formes de haines sur le site du Festival. Ca prouve bien que les gens peuvent vivre ensemble et partager leur passion pour la music et l’art. Je pense aussi que les gens ont besoin de pouvoir se retrouver et le temps d’un festival, passer de bons moments loin de toute cette négativité… »

 

FB_IMG_15117996036185277

 

 

« La tendance Afro-Electro est un genre que j’apprécie et que je joue depuis pas mal d’années maintenant. C’est aussi un mélange entre mes différentes cultures et expériences de vie. C’est drôle parce que maintenant c’est devenu très tendance. Que vous alliez en soirée à Ibiza, NewYork , Tokyo où Dakar, ceux sont des sonorités que vous retrouverez dans tous les clubs branchés. »

 

Retrouver DJ Jeremy Bellot sur Facebook

Lien du Site du Dakar Music Festival

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *