Khoudia & Dexter – VSFS – Clap4

Khoudia & Dexter – VSFS – Clap4

 

A Saint-Louis, le Festival Voyages sur le Fleuve accueillait pour cette nouvelle édition une série d’artistes nationaux et internationaux dont les danseurs de la Compagnie La Mer Noir, Khoudia et Dexter. Les deux artistes ont performé aux côtés du mannequin Mentor Ba, pour la marque BullDoff, qui présenté durant la Croisière Mode leurs nouvelles créations. Le lendemain cette soirée d’exception sur le Bou El Mogdad, je retrouvais Khoudia et Dexter dans le Hall de l’hôtel La Poste pour prendre leurs impressions sur le clap 4. Nous avions alors échangé rapidement avant de nous en retourner vers l’institut français de SaintLouis, où le concert de Faada Freddy devait débuter.

 

16601790_10158173756760162_8561766649937341941_o

 

Comment vous sentez après trois jours de Festival ?

Dexter : « Ça va bien. Ça nous fait un enchainement de Festival. Nous étions en Suisse, il y’a quelques jours, à Lausanne, pour le Festival Hiphop, Au-delà des Préjugés, pour présenter notre pièce. Là on est à Saint-Louis, sur un grand Festival pour une performance avec BullDoff. Donc oui ça va ! On sent un peu la fatigue, mais ça va. C’est toujours un plaisir d’être ici. On découvre d’autres univers et ça nous nourris. »

Khoudia : « Oui, on a déjà participé à différents Festival à Saint-Louis, le Festival Duo Solo, Le hiphop Games, mais à chaque fois on revient à SaintLouis pour quelque chose de différents. On a dansé à trois reprises sur le bateau Bou El Mogdad mais à chaque fois, c’est différent, l’environnement, la ville, tout le monde est hyper sympa. C’est reposant et à la fois dynamisant. »

Qu’est-ce que vous avez présenté ?

Khoudia : « Baay Souley et Laure avaient une idée assez précise de ce qu’ils voulaient. Ce qui nous a aidé c’est de prendre des repaires sur la bande son. Les mannequins étaient déjà assez préparés. Après on était libre de créer et de proposer des choses. On a créé un peu de chorégraphie et on a essayé de créer sur les différents tableaux. »

Dexter : « Ce qui a aidé, c’est aussi le fil conducteur, l’histoire. Baay Souley était le grand sorcier et nous on était des porteurs, on apportait à chaque fois, chaque nouveau personnage, jusqu’à l’arrivée du prince, du grand patriarche. On était dans les personnages, on vivait l‘histoire. Ça aurait pu continuer toute la soirée sans problème. »

 

16402547_1181369538599320_4261838362526734124_o

 

Khoudia : «C’était top d’avoir cet univers et ces personnages. On aimerait bien continuer ce type d’expériences avec Bull Doff ou d’autres marques. Ça nous fait travailler différemment. C’est super intéressant, quand ce n’est pas des danseurs, parce qu’ils ont un autre univers, une autre façon de voir. »

Dexter : « C’est aussi enrichissant pour le milieu Hiphop. On se sentait à l’écart de beaucoup de chose. Le fait de voir qu’on fait appel à des danseurs hiphop contemporain. Ça nous donne de l’espoir et nous rassure sur le faite qu’on est notre place dans de grand festival où les disciplines sont mélangés. C’est important.»

Visuellement on aurait dit que les costumes étaient des peaux, c’était intéressant de voir comment le vêtement accompagnait vos mouvements.

Khoudia : « la sensation était magnifique. Déjà quand tu l’enfiles, tu t’imagines ailleurs. En plus ils avaient des accessoires, des bijoux, les canes etc. Graphiquement c’était beau. C’était un plaisir de faire ça avec eux. C’est vrai que ces motivants de faire d’autres choses avec les arts visuels… »

 

16587361_1445109785533877_1927229508921567932_o

 

Quel est votre agenda 2017 ?

Dexter : « On repart pour Dakar pour une résidence. La compagnie présente une pièce à l’institut français de Dakar, le 25 février. Après ça, on sera à nouveau en résidence avec le Hiphop Game. On a gagné le concours l’année dernière, donc on a reçu un prix et on doit présenter une pièce lors de la Finale en 2018. On doit commencer à travailler là-dessus. On espère participer à une compétition de Krump en Avril. Avant ça, j’ai une amie artiste en Belgique, qui aimerait qu’on collabore sur sa pièce. »

Khoudia : « L’idée c’est de maximiser cette année. On est plus structuré, maintenant on a créé la compagnie. Donc il faut qu’on booste, qu’on soit actif autant ici qu’ailleurs. C’est vrai que le prix du Hiphop Game, va nous aider à pousser les choses, ce sera moins dur… »

 

Photo de Siaka Traoré - Cie La Mer Noire

 

Retrouver le Festival Voyage sur le Fleuve : Facebook  ou sur le Site

Retrouver La Compagnie La Mer Noire : Facebook

 

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *