Hot! Loman art House – Partcours 6

Loman art House – Partcours 6

En début de semaine, je suis allée à la rencontre de Mélodie Petit, responsable de la Galerie Loman Art House, située aux Mamelles. Dans le cadre de la sixième édition du Partcours, Loman Art House présente cinq artistes aux inspirations et médiums divers.

 

 

Mélodie : « J’habite à Dakar depuis deux ans. J’étais précédemment Responsable de communication à l’Institut Gorée. J’ai rencontré Loman à la cinquième édition du Partcours. On a sympathisé et elle m’a proposé de rejoindre son équipe. Je travaille pour l’espace Loman Art House depuis septembre. Je m’occupe de la communication, depuis la création et la gestion de son site web, à la conception et l’impression des flyers, des catalogues, etc. Je gère également l’espace, en recevant le public, et en mettant en place les expositions, qui ont lieu tout au long de l’année.

La galerie va bientôt ouvrir un café, pour que chacun puisse profiter du jardin, ainsi qu’un espace boutique avec des miroirs, des boîtes, des mobiles et des miniatures des tableaux sculptés de Loman Art, à des prix très attractifs. Pour cette exposition 360 degrés, nous avons une grande fourchette de prix, qui sont fixés par les artistes. Beaucoup d’œuvres présentées sont abordables, il y en a vraiment pour tous les budgets.

Loman est une artiste d’origine sud africaine et australienne. Elle travaille sur différents médiums mais son matériel de prédilection est le métal. Elle a commencé en fabriquant des mobiles et des meubles design. Depuis 10 ans, son style a évolué : ses premiers tableaux étaient davantage portés sur le recyclage, faits de capsules et de canettes ; aujourd’hui, il y a un véritable travail de métal sculpté, découpé comme de la dentelle. C’est très impressionnant, et magnifique ! Elle travaille aux cotés d’Ablaye et de Mouctar qui font la soudure, et avec Daniel qui peint lui aussi. Les œuvres qu’elle présente sont vraiment collaboratives.

En novembre, Loman a décidé de revenir s’installer aux Mamelles. Elle occupait cette maison auparavant, puis l’a quitté et a ouvert deux galeries à Liberté 6 et à Ngor. Finalement, cette villa a été remise en location et elle a décidé d’y retourner : plus grand, plus accessible, l’espace est idéal pour une galerie d’art ! »

 

Flyer 360

 

360 degrés

« Loman présente pour cette nouvelle édition du Partcours une exposition intitulée 360 degrés. L’espace met en valeur un horizon panoramique d’œuvres des artistes, Eza Komla, Idrissa Ndiaye, Daniel Séverin Ngassu et Loman Art. Où que tu sois dans l’espace, tu vois des œuvres. C’est vraiment la présence de l’art à 360 degrés, il y a des œuvres partout, en intérieur, en extérieur, sur les murs, au plafond, à droite, à gauche, au milieu ! Le spectateur peut tourner autour des œuvres, et les apprécier d’autant plus sous différents angles. L’exposition 360 degrés évoque ainsi le paronama, mais également le relief et la notion de dimensions, de perspectives.

 

dav

LomanArt

 

Loman Art a donc commencé par créer des mobiles à partir de morceaux de métal recyclés, puis elle a fait des meubles, des luminaires, des murales, etc. Aujourd’hui, ses tableaux sont des “peintures sculptées”. Sur une toile peinte à la peinture à l’huile se pose un cadre qui supporte la structure métallique, donnant à l’œuvre une dimension nouvelle grâce au relief ainsi créé. Elle puise son inspiration dans l’énergie de la vie dakaroise : la circulation, les vendeurs de café et les lieux symboliques, comme Gorée, se retrouvent souvent dans ses œuvres. Elle illustre parfaitement l’atmosphère de la ville.

 

dav

Loman Art

 

Eza Komla fabrique des sculptures à partir de semelles de tongs en caoutchouc, qu’il assemble et compresse. Il découpe la matière multicolore pour la sculpter en personnages et en animaux. Ces sculptures s’inscrivent dans un style art brut, elles ont un côté naïf et joyeux. On a découvert Eza chez Mauro Petroni l’année dernière, et il nous a proposé d’exposer chez nous.

 

dig

Eza Komla

 

Idrissa Ndiaye, lui, est un sculpteur d’argile. Il honore la féminité sur ses masques et ses vases aux visages expressifs et oniriques. Ses personnages sont touchants et originaux. Dans la série de masques qu’il présente, Idrissa rend hommage aux femmes de Talatay Nder.

 

dav

Idrissa Ndiaye

 

Daniel Séverin Ngassun est un artiste qui vient des beaux-arts. Il créé des toiles hyperréalistes à la peinture à l’huile. Ses œuvres sont très lisses et très contrastées, avec l’illusion peinte de perspective et de relief. Il travaille avec Loman depuis longtemps et connaissant son talent, elle lui a demandé de rejoindre l’exposition.

 

Daniel S. Ngassu

Daniel S. Ngassu

 

Sarah Maurin Kane projette son documentaire Dansez les Arts. C’est une immersion en mouvements. On voulait intégrer un format vidéo à l’exposition 360 degrés. »

 

L’exposition 360° est ouverte du 1 er décembre au 06 janvier. Vernissage Mardi 12 décembre à 19h.
Retrouvez Loman Art House sur son site web : www.lomanart.com
Contact : 78.421.56.62 / 77.663.54.73
Facebook/twitter/Instagram @lomanart

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *