Hot! Neybaz Band

Neybaz Band

 

J’ai rencontré le Neybaz Band il y’a bientôt deux ans de çà. Jetcn Balacier nous avait mis en contact. J’étais à  cette époque, aller voir le groupe de Reggae à leur studio, avec Moulaye, Président du Label Wakhart’Music. Après avoir assisté, il y’a quelques mois de çà, une de leur scène au Dadjé, rue Jules Ferry, je les reçois aujourd’hui à la Boite à Idée, pour une interview. Ibou et Black s’installèrent dans le bureau et nous débutâmes l’interview.

 

 

Ibou et Black sont amis et voisins depuis l’enfance, d’où le nom Neybaz Band. « On a commencé la musique ensemble. Bien vrai qu’avant, nous étions plus nombreux. » Aujourd’hui, le Neybaz Band  évolue en live avec un Band du nom de Saywi, qui réunit différents musiciens. Ensemble, ils font du Reggae et ses dérivés. Par dérivés, ils entendent un peu de Dance hall, un peu de Ragga. Neybaz Band touche aussi à l’Afro et à ce que dans le jargon on appelle « Acoustique ».  Même si ce terme ne signifie pas grand-chose pour moi.

Neybaz Band existe donc depuis 2003. « Avant on existait sous une autre forme. On faisait du Rap. Au Sénégal, quand on grandit, la première music avec laquelle on rentre en contact c’est le Rap. Parce que le rap est là depuis 1994. Nous avons suivi le PBS, le DAARA J etc …. Et le rap et le reggae sont cousins. » Cependant, Neybaz Band, se sentait plus à l’aise dans le reggae.  En 2006, le groupe participe à un concours organisé par un géant de l’industrie du tabac.  Peu de temps après çà, le groupe qui comptait alors six artistes se réduit et n’en compte plus que quatre. «Quand on s’est retrouvé à deux leader vocaux, on s’est dis pourquoi  ne pas se lancer sur d’autres horizons… et Ibou a toujours été celui qui chante dans le groupe, nous on était plus Hardcore !»

Aujourd’hui, ils ont grandit musicalement. Depuis 2011, ils jouent en live. « Des singles, des enregistrements studios qu’on balance dans les Sound system, qu’on partage sur le net, avec des amis dj. » Neybaz Band a aussi fait pas mal de tournées  d’écoles. A un moment, ils ont arrêté les concerts afin de se focaliser sur le studio et la préparation de la mixtape. « Elle est enregistrée, il reste juste les dernières retouches. Nous prévoyons la sortie en Mars 2014 ! » Neybaz Band est dans une phase ou ils doivent faire le tri. En effet, ils ont plus d’une quarantaine de son,  qu’il faut choisir…  La mixtape sera inscrit dans le Reggae, le Ragga , la Paix, la Justice, et Jah sont les thématiques qu’ils abordent. « On essaye de toucher aussi le sociale. On essaye de voir les maux de la société. Jusqu’à là, le reggae était très Roots. Les gars parlaient de l’évolution en Afrique, le System. Nous, on avait envie de parler d’autres choses. L’Amitié, la confiance en soi. L’état actuel du Sénégal. Town bi amoul money. Pour venir ici, on a galéré.  Dans le morceau Titré Reggae Ragga, on parle des clichés qu’on a au Sénégal sur le reggae. »

 

 

Quand on parle de Reggae au Sénégal, direct, les gens pensent à la drogue explique Ibou. « Alors que nous, nous  sommes  intéressés  par la musique engagée. C’est pour cela nous avons choisi le Reggae.  Nos premières ambitions, c’est de se battre pour que le reggae ait une autre image du Reggae Africain, Sénégalais et contre les  stéréotypes. C’est un sujet qu’on a abordé avec plein de nouveaux talents d’ici. On est tous d’accord là-dessus. Ombre Zion, lui il comprend ca, Natty Jean, African Dingkélu, On va dans le même sens. »

Quand je demande au groupe, ce qu’il attend de la musique, et du milieu culturel, Neybaz Band me répond : « On attend d’être entendu ici et ailleurs. Que nos messages soient entendus. La musique doit devenir un gagne pain. Parce qu’on a besoin de vivre de notre art. » Les deux artistes sont diplômé, l’un est au niveau bac +5, l’autre à un master d’anglais. Ils ont tous quitté pour se consacrer à la musique. Ils sont conscients que la musique au Sénégal, ne fait pas vivre son homme, mais ils ont eu envie de prendre le risque…

Neybaz Band essaye de faire de la musique comestible, qui plait à tous. Différent problèmes persistent dans le « show bizz » au Sénégal.il n’y a pas de producteurs. « Y’a rien. Les activistes font des efforts, les artistes aussi, mais ce n’est pas suffisant. Il y’a des problèmes de scènes, et de plateaux. Peu de label. Pas assez d’émission et également le public du Reggae peu nombreux,» La jeunesse doit s’ouvrir et apprendre à apprécier les productions de ces artistes. « En guinée dans les boites de nuit, on passe des produits guinéens. Et tous le monde est content. Ici, ca n’arrive jamais. Comme le dance hall, par exemple, il  y’a des artistes sénégalais qui en font. Mais ils sont peu connus. »

Leurs paires : « Les new roots nous inspirent… Konshens, bizzy single, vybz kartel, ces des gens qui sont aimés chez eux. Ils sont soutenus. On espère avoir la portée qu’ils ont. La musique c’est une communauté. Il n’y pas de frontières. Natty jean, lui aussi nous donne envie. C’est un exemple pour nous… Meta Dia. Mais on ne les voit pas souvent à la tv. Il doit y avoir des journalistes culturels, qui s’intéressent à  la culture. Ces artistes nous inspirent et nous motivent »

Dans Dix ans, ils espèrent être au Summer Jam, faire la tournée des festivals, de grands concerts. Etre connus. Pour l’instant, on commence par la mixtape. Le single tourne bien. « Il fait bouger les petites. On veut conquérir tous les âges ».

Leur mots de la fin : « je lance un appel à tous les sénégalais. Il faut encore faire des efforts. Donnez de la chance aux artistes sénégalais, prêtez attention, voyez ce que ca donne. Il y’a des gens qui sont purement et simplement talenteux au Sénégal. Les gars cliquez et regardez… »

 

 


Retrouvez les artistes sur :

https://www.facebook.com/pages/Neybeuz-neybaz-BAND/565151710192228?fref=ts

https://www.youtube.com/user/ibsondaone?feature=watch

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *