Hot! Nix, Excuse My Wolof

Nix, Excuse My Wolof

1455047_10153299131952997_2558155483882150513_n

Pourquoi sortir ce projet maintenant?

« En vérité ça me trotte dans la tête depuis quelques temps mais je ne m’étais pas fixé de date pour le faire. J’étais concentré sur mon album L’Art de Vivre d’abord. Maintenant qu’il est prêt et tout (il reste juste à le sortir), j’ai forcément un peu plus de temps libre pour bosser sur d’autres projets. Donc j’ai décider de le faire en rentrant d’un voyage au Gabon en novembre… Dans l’avion je me suis dit « en fait, si je me mets à fond dessus avec mon équipe à Dakar (African Victory), on peut sortir un projet surprise en wolof pour les fêtes de décembre » Ils ont été receptifs et c’est comme ça que c’est parti… »

Pourquoi ce titre? pourquoi changer de langue aujourd’hui?

« Je trouve que le titre colle bien avec l’étiquette qu’on m’a toujours collé au Sénégal. La majorité du grand public ici pense que je ne sais même pas m’exprimer en wolof. Certains pensent même que je suis un boy Paname (parisien) qui vient à Dakar régulièrement alors que je suis né et j’ai grandi à Dakar. Donc au fil du temps, j’ai compris que rapper qu’en français au Sénégal c’est presque se marginaliser. Et ce n’est pas mon objectif, loin de là… J’aime mon pays et je veux qu’il me sente, qu’il me comprenne. Donc « Excuse My Wolof » c’est un peu ironique en vérité, c’est une manière de dire : « Voilà ce que je sais faire du peu de wolof que vous m’attribuez ;-)». Je suis conscient de l’atout que j’ai de pouvoir rapper aisément en français, ça me permet de toucher un plus large public surtout dans les pays francophones, mais je tiens aussi à ma base. Et puis l’un n’empêche pas l’autre donc c’est cool.  »

 

12241246_10153301010302997_6918476475055418326_n

 

Quel message envois tu à l’industrie musicale, au Hiphop au sénégal?

« Au niveau de l’industrie, on a encore beaucoup de travail… La distribution légale est morte au Sénégal et c’est pas normal. Les jeunes sénégalais sont trop habitués à consommer de la musique gratuitement et ça dévalorise notre travail. Produire un album ça coute cher, c’est des millions… Produire un bon clip c’est l’équivalent d’au moins un mois de salaire pour un cadre, et ça peut aller jusqu’à deux ou trois mois de salaires… Et tout ça pour promouvoir un produit qui nous a couté déjà des millions… Je pense que le minimum que le public puisse faire c’est de l’acheter. Face à ça, il faut créer des systèmes de distribution adaptés au marché local et aux réalités du pays.

Personnellement, j’ai tenu à offrir ce EP à mon public mais mon album sera payant. Un prix raisonnable certes, mais payant. Avec des moyens de paiement adaptés au marché et à nos réalités… On arrive avec du lourd ! Just wait and see 😉    »

Le publique est subjugué par le niveau d’écriture de ce projet. qu’en penses tu? qu’attends tu de ce projet?

« Ça fait plaisir, franchement. Surtout que je l’ai écrit super vite en vérité. Après il faut comprendre que l’écriture a toujours été un volet important pour moi, quelque soit la langue. Ceux qui m’écoutent depuis le début le savent. Et avec le temps, j’aimerai que mon écriture soit aussi pointue en français qu’en wolof… Donc il reste du travail.

En attendant je veux juste que mes fans et le grand public sénégalais écoutent l’ EP, le partagent et kiffent lol. Le reste je m’en charge ! #BadouMeunLepp 😀  »

Quel a été ton process de création sur ce projet?

« Je me suis mis en « mode » pendant deux trois jours histoire d’imaginer le projet dans ma tête, trouver le titre, le concept etc… Ensuite j’ai appelé Flag pour qu’il m’envoie des instrus. J’ai connecté aussi MickyR du Gabon parce que j’avais bien aimé les sons qu’il faisait avec sa team (BGMFK/ RickBeatz)) et enfin j’ai sélectionné un son qu’un autre beatmaker gabonais (HusterBeatz) m’avait envoyé il y a quelques temps déjà. Ensuite je suis rentré en studio, et avec la complicité de Samuel (l’ingénieur son) tout est allé très vite. »

 

12507584_10153307862517997_2133287337882083005_n

 

Comment as tu choisi tes deux feat? et prod?

« Bon pour les prods, je pense que j’ai répondu déjà lol, après il fallait juste trouver un équilibre sur le choix des sons. Pour les feats, à part Canabasse que je comptais déjà inviter sur le projet, le reste s’est fait au feeling. JamC on travaille ensemble et je connais ses talents de chanteur surtout dans la vibe reggae dancehall donc en écoutant l’instru je l’imaginais déjà dessus. Pour SamSeed pareil, il a enregistré et mixé tout le projet donc dans la construction du morceau Yémé, une fois que j’avais posé le premier couplet, j’ai vu comment le son le touchait… On a senti qu’il fallait une partie chantée pour asseoir le refrain, il est passé derrière le micro et c’était réglé. »

Qui es flagthename? il a produit la quasi totalité du projet..

« Flag c’est mon bro avant tout. On se connaît depuis 2002 grâce à Disiz La Peste, depuis on est inséparable. Donc pour faire court, il est rappeur et compositeur, sénégalo-mauritanien et il vit en France. On a collaboré à plusieurs reprises déjà donc il connaît bien ma vibe… Quand je lui ai expliqué le projet Excuse My Wolof, il m’a envoyé le soir même un WeTransfer avec 34 instrus lol. Quand j’ai écouté les sons j’ai su que le EP était plié. J’avais un vrai problème de choix, tellement les beats étaient lourds. Il a d’ailieurs produit aussi 4 titres dans l’Art de Vivre mon nouvel album à venir… »

AfricanVictory, un nouveau partenaire?

« Un nouveau label basé au Sénégal, dont je suis le directeur artistique. JamC est le CEO et Samuel est l’ingénieur de son. Le label fait partie de la structure de production audiovisuelle Oxygen. J’ai enregistré, mixé et masterisé tout le projet là bas. Nous avons quelques projets en cours et quelques artistes en préparation… »

 

12400474_10153322204192997_4844073874415732079_n

 

Comptes tu clipper l’un des titres?

« Oui on va clipper quelques titres même… peut-être même tout le projet hein, qui sait… »

Quels sont les prochaines étapes de vie du projet?

« Promo, clips, soirées, concerts… Et surement quelques remixes aussi. »

Prépares tu d’autres choses?

« Mon album L’Art de Vivre arrive derrière. Je vais communiquer la date de sortie d’ici fin janvier. »

Retrouvr Nix sur : https://web.facebook.com/NixOfficial/?fref=ts

Excuse My Wolof : www.excusemywolof.com

Vidéo  » On dit quoi »

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *