Hot! Petit Diner au Cozy

Le Cozy

Un soir d’Avril je suis allée manger au Cozy avec mon ami Moulaye. Notre objectif était de tester un nouveau restaurant de la capitale Dakaroise. Tester le cadre mais aussi le service et surtout la table.

Un homme nous ouvrit la porte avec un grand sourire. Une jeune femme à l’entrée du restaurant nous demanda si on venait diner ou boire un verre. « Diner lui répondis-je. Nous sommes invités par le chef ! » L’une de serveuse nous installait à une table pour quatre personnes. « Jusqu’ici tous va bien, le service est mieux que dans la plupart des restaurants de la ville. » Dis-je souriante à Moulaye.

 

 

Le chef, Momo Haidar arriva bientôt. Il nous saluait et nous demandait :« que voulez vous manger ? Poisson ou viande ? » Poisson en ce qui me concernait et viande pour mon acolyte. Il nous conseilla un vin rosé parfumé au pamplemousse avec accompagné le plat. Je trouvais la proposition assez originale. On acceptait curieux…

Quelques minutes plus tard, nos verres étaient servis. Moulaye et moi trinquions à l’avenir. En attendant nos plats on discutait de différents projets. Un serveur s’en interrompre notre discussion posa à la table quelques amuses bouches. Des dés de légumes légèrement cuits accompagnés par des tartines de pain croquantes. L’assortiment était très réussis et la présentation parfaite. Ce diner commençait bien.

Quelques minutes plus tard, une immense assiette blanche était pausée devant moi. Un poisson piqué à la citronnelle à la façon « Asie du sud-est » prenait toute la largeur de l’assiette. Le poisson était présenté en brochette recouvert d’une feuille de banane grillé, le tout couché sur un lit de légumes de saisons pris au Wok et une sauce très parfumé vert d’aspect. Moulaye lui avait eu droit à la même immense assiette blanche, mais celle-ci était emplie de pommes de terre frites et d’un énorme steak de viande Argentine. Il faut dire que les Viandes du Monde, sont la spécialité du Cozy. Le choix du vin rosé au pamplemousse était parfait. Il ajoutait à ce plat une superbe touche acidulé.

 

 

Une bonne demi-heure plus tard, on était venu à bout de nos assiettes. Le chef nous envoyait maintenant les déserts. Nous restait-il suffisamment d’espace pour prendre un désert ? Non c’était certain. J’allais fumer une cigarette au bar et échanger quelques mots avec le serveur.  J’appris que celui-ci, plus jeune était rappeur. « Il y’a tant d’artistes dans cette ville. » me pensais je.  J’invitais l’homme à visiter notre site avant de m’en retourner vers notre table.

Le dessert était là… Un Fondant au chocolat accompagné d’une boule de glace à la vanille et un pain perdu au caramel au lait. Dinguerie ! Pendant que Moulaye questionnait son estomac. Armée d’une cuillère j’éventrais le gâteau au chocolat noir, qui s’avérait être fondant à souhait, au point d’une vague de chocolat dégoulina dans l’assiette et se mélangeait tranquillement à la boule de vanille, transpirante. Hum que c’était bon, je pensais à mon amie Marie, qui aurait tué 1000 hommes pour un fondant de cette qualité.

Je ne laissais pas le pain perdu en reste. Armée de la même cuillère, j’embrochais le pain imprégnait de caramel au lait. C’était doux, onctueux… « Un vrai suicide calorique » pensais-je. Je n’étais pas déçu d’avoir attendu le dessert et je ne regrettais encore moins le choix de cette table…

 

 

Je félicitais le chef avant de me diriger vers la porte. L’équipe nous remerciait de notre venue et nous souhaitait une agréable soirée…

Style : Esprit Art Déco de Luxe, 
Ouvert du Lundi au Vendredi : midi 11h30 à 15h / soir 19h30 à 23h
Samedi et jours fériés : 19h30 à 01h Infos et Réservation : Tél : 33 823 06 06 / 78 122 15 77

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *