Talk – Festival – AfropolitainNomade

Talk – Festival – AfropolitainNomade

 

Un après midi de Juillet , le Festival AfropolitainNomade organisait pour sa cinquième édition à l’Institut français une discussion sur la place de la femme dans la culture et l’art. Le publique déplacé en masse pour l’occasion s’installait tranquillement dans la salle de cinéma où devait avoir lieu l’échange.

 

 

image

 

 

 

Cette deuxième journée de festival réunissait des femmes aux profils variés qui se présentaient à tour de rôle : « Veeby , artiste activiste ,d’origine camerounaise , femme et mère de deux enfants ; Oumy Regina , journaliste culturelle , membre des « Africtivistes » et co-fondatrice de la plateforme Africulturelle , activiste membre de la société civile sénégalaise ; Akua Naru , artiste d’origine américaine, poète et voyageur. »

La Conversation allait donc s’articuler autour de la place de la femme dans nos cultures et à travers l’art. L’intérêt de cette rencontre était de partager les expériences et visions de chacune et ensuite d’échanger avec le publique sur les différents sujets.

Cette identité de femme doit malheureusement encore être expliqué aujourd’hui.Pourquoi mesdames avez vous choisis de faire ce que vous faites ?!

Veeby :  » J’ai toujours baigner dans l’art , l’ensemble des actions que je mène sont toujours en lien avec l’art et le dialogue pacifiste. »

Oumy:  » J’ai fait le choix de mettre l’accent sur la culture. Parce que les rédactions des journaux pour lesquels je travaillais n’en avaient rien à faire des industries culturelles. Avec mes collègues d’Africulturelle, on se sentait mal on a eu envie de créer un site où l’on pouvait exprimer ce qu’on voulait … Aujourd’hui , nous avons des correspondants un peu partout en Afrique. Nous allons à la rencontre des artistes , des cultures. On travaille avec une majorité de femmes avec lesquelles on a énormément de point commun. Nous essayons de produire un contenu de qualité ; par les africains pour les africain. Parler de ce qui nous intéresse voilà pourquoi nous avons choisis de faire ce que nous faisons aujourd’hui. »

 

Fest afropolitain Nomade - @inathiam

Fest afropolitain Nomade – @inathiam

 

Comment avez vous aborde les questions de genre dans votre quotidien ?

Veeby:  » je vis et travaille au Canada depuis plus de dix ans. J’ai toujours travailler dans un environnement très masculin. Mais cela n’a jamais été un problème car j’ai toujours eu conscience de qui je suis. Je travaillais avec des équipes mix , composées de gens compétents et non avec des profils choisis par leur genre.
Je pense aussi que les femmes doivent penser en terme de business sans mettre de côté leurs sensibilités de femmes dans leurs prises de décisions. On est souvent confronté à des préjugés sur le continent. Mais il faut se battre. On peut être jeune , être femme , ne pas voire les choses de la même façon mais avoir le même but et donc avancer ensemble. »

Y-a til des personnalités qui vous influencent par leurs attitudes ou combats ?!

Akya Naru : « J’ai été influencé par différents artistes, mais je dirais Nina Simone à cause de son pouvoir , son courage, sa figure en tant que femme. Elle m’aide à me souvenir que je ne suis pas seule dans mes combats d’artiste et de femme. Elle a apporté beaucoup à la cause des noirs à travers son art , sa musique.
Je n’aurais jamais été celle que je suis , si j’avais dû abandonné l’une de mes identités. Pour etre lyriciste celle que je suis , j’ai du accepter et apprécier le faite d’être Femme , noir, artiste , cette pluralité de concept qui font ce que je suis.. Dans ma musique , je parle aux femmes noirs. Quand je lis Toni Morisson ou que j’écoute Makeba je me retrouve en elles. Pour moi les questions d’identités et de genre sont liées.

 

Fest afropolitain Nomade - @inathiam

Fest afropolitain Nomade – @inathiam

 

Comment être femme au quotidien ?!

Veeby : « J’ai fait de l’art toute ma vie mais j’ai aussi d’autres casquettes professionnelles. Il m’est arrivé d’aller en rendez-vous ou en réunion avec mes enfants. C’est ma façon de vivre ma féminité dans mon business. Oui je suis une femme et donc potentiellement une mère je ne vais pas m’en excuser ou être moins compétente à cause de cela. Le monde doit arrêter de stigmatiser les maman. On peut être entrepreneur et mère. Dans le quotidien il faut aussi impliquer les conjoints. Surtout ne pas occulter ce qu’on est en tant que femme. »

Akua Naru : « On vit dans une société patriarcale , blanche et impérialiste. On est pas libre ni en tant que femme , ni en tant que noir. Il ya encore une multitude de barrière il faut en être consciente et se dire la vérité. Les gens sont de plus en plus marginalise et ne peuvent pas être eux même… »

 

https://www.facebook.com/WakhArt.sn/videos/2044653765608658/

 

Oumy:  » Il faut arriver à transcender les limites et les questions de civilisations. Nos sociétés africaines je le rappel sont matrilinéaires… C’est aux gens égarés qu’on a envoyé des messagers… On se croit souvent obligé de faire des compromis avec nos désirs , ceux de nos parents et ceux de la société. Mais en réalité il faut avoir le courage d’être soit même et de porter sa différence. »

Veeby : « La question du genre se pause quand une femme veut plus , quand elle veut aller plus loin professionnellement. Je pense que c’est avant tout une question d’audace. Il faut osez se prévaloir à notre juste valeur , apprendre à converser avec les gens , à dire des vérités avec le sourire… »

Avant de se séparer Veeby et Akua Naru offraient au publique un avant goût du concert prévu le samedi suivant.

 

Fest afropolitain Nomade - @inathiam

Fest afropolitain Nomade – @inathiam

 

Retrouver AfropolitainNomade . Facebook / Instagram / Twitter

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Événements

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *