Yakoma World

Yakoma World

 

Un après midi d’août, l’équipe Yakoma me retrouvait à la Boite à Idée, pour me présenter l’esprit de leur entreprise et leurs nouveaux projets événementiels. Autour d’un rafraîchissement, sous l’ombre du manguier, Lajoya Sène introduit le concept de cette jeune startup installée au Sénégal depuis deux ans.

 

Yakoma World

Lajoya : «  Yakoma parce que c’est le nom de l’ethnie de mon père, originaire de la haute Egypte, qui a fuit l’invasion arabe pour aller s’installer au centre de l’Afrique, particulièrement au Congo et Zaïre. J’ai choisi de reprendre ce nom parce que notre structure rassemble des origines différentes et je pense que c’est une richesse. Prendre le meilleur de nos métissages. Yakoma c’est également des parcours professionnels différents. Chacun d’entres nous a vécu un exode professionnel et a donc des capacités spécifiques à son chemin de vie et professionnel. Yakoma World veut apporter une vision nouvelle, métissée sur événementielle.

 

FB_IMG_1502364851110

 

On est une jeune entreprise, on a démarré l’année dernière en fin décembre. On a organisé une soirée « Havana Hot Party ». On a fait pour Halloween, une soirée « Murder on the Dancefloor ». On a fait aussi une «  All Black Party » qui a remporté un franc succès et c’est celle-ci qui nous a poussés à nous formaliser. On a envie de faire de belles choses. On a différents projets culturels. On a envie de ramener quelque chose de nouveaux. On a envie de faire des festivals, des projets pour les enfants. L’idée est de toucher une cible assez élargie pour que tous puissent en profiter. Je pense que ce qu’on a en préparation est nouveau à Dakar. Les projets qu’on monte sont fait pour voyager. Nous sommes des nomades et nous aimerions travailler dans d’autres pays d’Afrique, comme la  Côte d’Ivoire, le Ghana, le Cameroun, ou l’ Afrique du Sud… »

Very Important Party

Lajoya : « On a eu à organiser la One Love Party, le 11 Mai dernier. Un sound system à la Jamaïcaine, la « One love party » avec comme mot d’ordre « spread Love » !

C’est vrai que depuis, c’était plus calme. On était focus sur l’organisation du prochain évènement la VIP Party. Ce sera le samedi 12 août. Pour cela, on a fait venir un Dj de Guadeloupe, Dj Gunshot, membre de la tribu Yakoma, qui mixera aux cotés de Dj Ala, un Dj sénégalais.  Avant la soirée Dj, il y aura un défilé haute couture, du styliste Parfait Ikouba. Un styliste camerounais très prometteur. Il nous a choisis pour qu’on  organise son premier défilé.  Il y aura 20 modèles femmes et 5 modèles hommes. C’est une collection autour du thème «  Afro-Chic », qu’il réalisera pour cet évènement. La soirée se déroulera à  la Villa Aicha, sur le front de mer aux Almadies. Lieu était tenu secret, on a dévoilé l’adresse il y a peu.

 

Parfait Ikuba  Dj Gunshot

 

Dans un deuxième temps, à la fin du mois d’août, il y’aura un après midi « Jua pool party ». Jua veut dire soleil en swahili. Cet évènement se déroulera au bord d’une piscine dans une belle villa, avec un buffet ouvert, grillades, finger food. Les gens pourront venir en famille, avec des amis pour boire un verre et passer une belle aprèsmidi sur fond de musique avec Dj Gunshot et Dj Ala.

Ces évènements ont été conçu en pensant à une cible d’un certain âge, qui a finalement peu de lieu où se retrouver et passer une agréable soirée. Après pour les plus jeunes, on a d’autres évènements. »

 

Flyers VIP-001 (1)

 

Les Partenaires – Entreprendre dans l’événementiel

Julien : «  On a effectivement des partenaires financiers. Wafa Cash, Carrefour Automobile, Orange Sonatel  soutiennent financièrement cet évènement. Après on a d’autres partenaires comme Vibe Radio Sn, Little Sun qui font des lampes solaires, AgenDakar & Wakh’Art. On a essayé de nouer des partenariats avec des entreprises qui partagent la même vision que nous.  On a aussi investi personnellement. On a aussi Digitale Virgo, Fashion Africa Tv, Wizall qui sont aussi des partenaires important de la soirée VIP. Certains de nos partenaires auront des stands sur l’évènement. On promeut les savoir-faire locaux. On essaye vraiment d’avoir des partenaires de tous horizons,  qui nous ressemble.

Beaucoup d’amis  nous en également ont soutenus, et appuyés dans la production de l’événement pour offrir quelque chose de grandiose et beau. »

 

Flyers Jua-001 (1)

 

Les prochains rendez-vous de Yakoma World

Lajoya : « Il y a des évènements qui se préparent. On aimerait avoir 4 à 5 gros évènements annuels : un festival dans l’agenda annuel dakarois et après d’autres événements plus ponctuels. Le public pourra retrouver le calendrier sur notre page Facebook.

On travail aussi sur un projet de mensuel dans lequel les gens pourraient retrouver tous les évènements qui se passent à Dakar. Toutes les boîtes d’événementiels et leurs programmations s’y trouveront. Il y’aura certains contacts pour les lieux, la déco etc. On espère pouvoir le lancer bientôt. On pense que les gens ont besoin d’un agenda papier, c’est difficile de suivre uniquement sur les réseaux sociaux. Et puis un magazine de ce type permettrait de planifier son événement de manière judicieuse en fonction de l’agenda d’évènementiel dakarois et aurait une visibilité optimale de son évènement…. »

Le métissage et les différences culturelles

Julien : « On a eu certaines difficultés ou barrières culturelles. Ayant été dans l’évènementiel en France, oui j’ai vu des différences culturels avec l’organisation d’évènements à Dakar. Ici les choses sont plus compliqués, c’est très long notamment dans les démarches avec les partenaires. »

Lajoya : « Je pense que c’est plus des problématiques liées à la manière de travailler. Les gens ici fonctionnent différemment. Parfois la culture peut être un facteur unificateur ou parfois il peut  facteur d’exclusion. Ce que les gens ne comprennent pas c’est que les évènements créent de l’emploi et finalement participent à l’économie locale. Après quand tu as un projet, tu fais fis de tout ca. Faut avoir la foi dans ce que tu fais et casser les barrières et ouvrir les portes. »

Retrouver Yakoma World 

Facebook 

Le lien du teaser de la soirée VIP
Le plan:

Spot radio:

 

Wakh’art on Soundcloud

logo wakhart roots

L'art comme facteur de développement.
Art as a development factor.
الفن كعامل من عوامل التنمية.
El arte como factor de desarrollo.
विकास के कारक के रूप में कला.
L'arte come un fattore di sviluppo.
艺术作为发展的因素。

Wakh’Art’s Tumblr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *